mercredi 14 août 2019

the wisdom of Buddha -- La sagesse de Bouddha





“What do we mean by the wisdom of the Buddha? It is the indivisible union of clarity and emptiness, the absolute nature that is uncompounded and uncreated, the nature of the primal wisdom. That primal wisdom, which is the essence of Buddhahood, has always been present in our minds, but in our present deluded condition it is obscured, like the sun obscured by clouds. However, from the point of view of that nature itself, there has never been any obscuration, just as from the sun's point of view the sun has never been obscured. Once this view of the absolute nature has been realized, it cannot be lost again, for it has always been there. Neither is it something that has to be looked for or acquired, because one has always had it. It is free from discursive thoughts.”


Qu'entend-on par la sagesse du Bouddha? C'est l'union indivisible de clarté et vacuité, la nature absolue non composée et incréée, la nature de la sagesse primordiale. Cette sagesse primordiale qui est l'essence de la bouddhéité a toujours été présente dans notre esprit mais dans notre condition illusionnée actuelle, elle est voilée comme le soleil est obscurci par les nuages. Toutefois, dans sa nature même, il n'y a jamais eu aucun obscurcissement, tout comme du point de vue du soleil, il n'y a aucun obscurcissement. Une fois réalisée la vue de la nature absolue, elle ne peut être perdue à nouveau car on l'a toujours eue. Elle est dénuée de toute pensée discursive.


 Dilgo Khyentse - Zurchungpa's Testament – on Concentration 

samedi 10 août 2019

No goal -- Pas de but




Concentration involves something to grasp, something to hold onto. You are “here” trying to concentrate on something “there.” Rather than concentration, we practice mindfulness. We see what is happening there rather than developing concentration, which is goal oriented. Anything connected with goals involves a journey toward somewhere from somewhere. In mindfulness practice there is no goal, no journey; you are just mindful of what is happening there.

La concentration implique qu'il y a quelque chose à saisir, quelque chose sur quoi se focaliser. Vous êtes 'ici' à essayer de vous concentrer sur quelque chose 'là.' Plutôt que la concentration, nous pratiquons la pleine conscience. Nous observons ce qui se passe ici plutôt que de développer la concentration qui est orientée vers un but. Tout ce qui est lié à un but implique un trajet entre quelque part et quelque part. Dans la pratique de la pleine conscience, il n'y a pas de but, pas de trajet, on est juste conscient de ce qui se passe ici. 



Chogyam Trungpa, The Myth of Freedom and the Way of Meditation

jeudi 8 août 2019

one -- une






The empty and cognizant nature of buddhahood is one. Emptiness and appearance occur together without contradiction. This great equality in which there are no dividing concepts is indescribable. It cannot be experienced with the ordinary intellect, but only by the wisdom of self-existing awareness.


La nature vide et connaissante de la bouddhéité est une. Vacuité et apparence surviennent ensemble sans contradiction. Le grande égalité dépourvue de concept clivant est indescriptible. Ce ne peut être expérimenté par l'intellect ordinaire mais seulement par la sagesse de la conscience existant spontanément. 


Shechen Rabjam, The Great Medicine: A Remedy that Conquers Clinging to Reality; 

dimanche 21 juillet 2019

within the single nature of mind -- en l'unique nature de l'esprit






Consider the fact that no matter how many planets and stars are reflected in a lake, these reflections are encompassed within the water itself; that no matter how many universes there are, they are encompassed within a single space; and that no matter how vast and how numerous the sensory appearances of samsara and nirvana may be, they are encompassed within the single nature of mind (sem-nyid).” 

Considère le fait que quel que soit le nombre de planètes et d'étoiles se reflétant dans un lac, ces reflets sont inclus dans l'eau elle-même, que quel soit le nombre d'univers, ils sont inclus dans un seul espace et qu'aussi vastes et nombreuses les apparences sensorielles du samsara et du nirvana soient elles, elles sont incluses dans l'unique nature de l'esprit (sem nyid). 

 Dudjom Lingpa, (Nang Jang)

jeudi 20 juin 2019

in my heart -- dans mon coeur






The primordial ground of self-awareness is unmoving and unchanging.
Whatever arises as the play of dharmakāya is neither good nor bad
Since this present awareness is the actual buddha,
I find the guru of openness and contentment within my heart.

La base primordiale de la conscience spontanée est immobile et immuable.
Tout ce qui apparaît comme jeu du dharmakaya n'est ni bon ni mauvais.
Comme cette conscience présente est le véritable Bouddha,
Je trouve le maître de l'ouverture et de la satisfaction en mon coeur.

Dudjom Jigdral Yeshe Dorje

samedi 1 juin 2019

reincarnation






The Buddhist concept of the reincarnation of saints (tulku) is about compassion for allieviating suffering not about political power.

Le concept bouddhiste de réincarnation d'êtres éveillés (tulku) est en rapport à la compassion pour éliminer la souffrance, pas au pouvoir politique.





Tenzin Gyatso, Dalaï Lama.

dimanche 12 mai 2019

Along yanas -- Sur (le sentier) des yanas





The vajrayana journey is short and concentrated, but this does not mean that we bypass the hinayana and mahayana. We never really abandon the previous yanas, but we constantly go back and forth.We keep trying to understand ourselves by realizing the gentleness of shamatha, the wakefulness of vipashyana, the reasonableness of lojong, and the greater warriorship of the bodhisattva path. Beyond that, we have to be willing to surrender ourselves into the state of intoxication of vajrayana.But we cannot make ourselves intoxicated; it will only happen spontaneously. So working with the basic approaches of the three yanas takes place spontaneously and always.

Le voyage du vajrayana est court et concentré mais cela ne signifie pas que l'on court-circuite hinayana et mahayana. On n'abandonne jamais vraiment les yanas précédents mais on y fait constamment des allez-retours. On persiste à essayer de se comprendre soi-même en réalisant la bonté de shamata, la vivacité de vipashana, le caractère raisonnable de lojong et l'éminente bravoure de la voie du bodhisattva. Au-delà de ça, nous devons aspirer à nous abandonner dans l'état d'intoxication du vajrayana. Mais nous ne pouvons pas nous intoxiquer nous-mêmes, cela survient spontanément. Aussi le travail avec les approches basiques des trois yanas survient spontanément et continuellement.

Chogyam Trungpa  
The Tantric Path of Indestructible Wakefulness - Shambhala Publications

mercredi 8 mai 2019

pain is a teacher -- la souffrance est un maître






Khenpo Munsel Rinpoche taught me this: “The extent of your realization will be known when you encounter difficult circumstances. You will not know the extent of your realization when things go well.” When you find yourself in a troublesome situation, when you are in great pain, when an intense emotion arises, only then will you know where you are at with practice.



Khenpo Munsel Rinpoche m'a enseigné ceci: "Tu connaîtras l'étendue de ta réalisation lorsque tu feras face à des circonstances difficiles. Tu ne peux connaître l'étendue de ta réalisation quand tout va bien." Lorsqu'on se trouve dans une situation difficile, lorsqu'on a une grande souffrance, lorsqu'une émotion intense survient, ce n'est qu'alors que l'on sait où l'on en est quant à la pratique. 





Garchen Triptrul

dimanche 28 avril 2019

Heaven and hell -- paradis et enfer






In fact, when your organs of sense encounter an object, the only part the object itself plays is to initiate the process of perception in your consciousness. From then on, as your mind reacts to the object, influenced by all your accumulated habits and past experiences, the whole process is entirely subjective. So, when your mind is full of anger, the whole world seems to be a hell realm. When your mind is peaceful, free from any clinging or fixation, and whatever you do is in accordance with the teachings, you experience everything as primordially pure. While a Buddha sees the hells as a paradise, deluded beings see a paradise as the hells.


En fait, quand tes organes des sens rencontrent un objet, la seul chose que fait l'objet lui-même est d'initier le processus de perception dans ta conscience. A partir de là, tant que ton esprit réagit à l'objet, influencé par les habitudes et les expériences passées accumulées, le processus est entièrement subjectif. Aussi quand ton esprit est plein de colère, le monde entier ressemble à un royaume infernal. Lorsque ton esprit est paisible, sans saisie ou fixation, et que tout ce que tu fais s'accorde aux enseignements, tu expérimentes tout comme primordialement pur. Alors qu'un Bouddha voit les enfers comme un paradis, les êtres illusionnés voient un paradis comme l'enfer. 



Dilgo Khyentse

dimanche 14 avril 2019

Practice of the deity -- Pratique de la déité





Practice in a simple way like this: First, remind yourself of being the deity, thinking, “I am Vajrakilaya.” Then, recite the mantra, OM BENZA KILI KILAYA..., or simply OM AH HUNG. Next, recognize that the one who imagines the deity and chants the mantra is none other than your own mind.
Without this mind, you could not visualize the form of the deity. Without mind, you could not chant the mantra. When you examine what it is that imagines or recites, recognizing your own mind, you see that it is an indivisible, empty cognizance, and not in some roundabout way. For example, if you want to touch space with your finger, how far do you need to move your finger in order to touch space? Doesn’t it touch it the moment you first stretch your finger out? In the same way, the moment you recognize, you come in contact with the completion stage—the empty and cognizant nature of mind. You recognize it immediately. Thus, while seeing the nature of mind, you can carry on chanting the mantra.

Pratique ainsi de manière simple. D'abord souviens-toi que tu es la déité en pensant: "Je suis Vajrakilaya." Puis récite le mantra, OM BENZA KILI KILAYA..., ou simplement OM AH HUNG. Ensuite reconnais que celui qui imagine la déité et chante le mantra n'est autre que ton propre esprit.
Sans cet esprit, tu ne pourrais visualiser la forme de la déité. Sans esprit, tu ne pourrais chanter le mantra. Lorsque tu examines ce qui est en train de visualiser ou de réciter, reconnaissant ton propre esprit, tu vois que c'est une cognition indivisible, vide et non quelque (processus) indirect. Par exemple, si tu veux toucher l'espace avec le doigt, de combien dois-tu avancer le doigt afin de toucher l'espace? Le contact ne se fait-il pas dès que tu étends le doigt? De même, dès que tu reconnais, tu entres en contact avec le stade de perfection, la nature vide et connaissante de l'esprit. Tu le reconnais immédiatement. Ainsi, tout en contemplant la nature de l'esprit, tu peux continuer à réciter le mantra.


Tulku Ugyen

jeudi 11 avril 2019

Why or Who? Pourquoi ou Qui?





Why’ is often a very dangerous word, because ‘why’ is often a sign of our intellectualising. It is helpful to ask who is the one who is asking the question. If it’s Mr Smart Ass then it’s probably not very useful to continue. If it’s Mr Humble you might get somewhere since open enquiry without presupposition can lead us to the site of our simple awareness.

'Pourquoi' est souvent une question dangereuse car c'est souvent un signe de notre intellectualisation. Il est (plus) utile de se demander qui est celui qui pose la question. Si c'est 'Monsieur Je-sais -tout,' ce n'est probablement pas très utile de continuer. Si c'est Monsieur Humble, ça vous permettra peut-être d'arriver quelque part car un questionnement ouvert sans présupposition peut nous mener au siège de notre conscience simple.

James Low 
(extrait du livre: 'Sparks', extract from the book 'Sparks')

jeudi 4 avril 2019

unity in diversity -- unité dans la diversité





The perception of the external world is dependent on the mind. We cannot find a material world that exists totally separately from the mind. The material world is a reflection of the mind rather than an independently existing thing. If your understanding of this leads you to realise the nature of mind, you will automatically realise the nature of the external world. It is not necessary to separately examine the nature of the world. We realise the nature of the external world through realising the nature of mind because of unity in diversity.
This is the same as the realisation of non-dual wisdom.

Le perception du monde extérieur est dépendante de l'esprit. On ne peut trouver un monde matériel existant entièrement séparé de l'esprit. Le monde matériel est le reflet de l'esprit plutôt qu'une chose existant indépendamment. Si votre compréhension de cela vous amène à réaliser la nature de l'esprit, automatiquement, vous réaliserez la nature du monde extérieur. Il n'est pas nécessaire d'examiner séparément la nature du monde. On réalise la nature du monde extérieur en réalisant la nature de l'esprit grâce à l'unité dans la diversité. C'est identique à la réalisation de la sagesse non-duelle.

Gampopa

dimanche 31 mars 2019

You are a Buddha -- Tu es un Bouddha







The spirit of awakening is without activity so, without seeking it, it is self arisen. It is without effort or accomplishment so rest in the unmodified state of natural luminosity! In that state, the continuum of fluctuation and movement will cease. At that time, know that you are a Buddha.

L'esprit d'éveil est sans activité aussi, sans le rechercher, il survient spontanément. Il est sans effort ou accomplissement aussi repose dans l'état de la luminosité naturelle ! Dans cet état, le courant de fluctuations et de mouvements disparaîtra. A cet instant, sache que tu es un Bouddha.

Padmasambhava


jeudi 28 mars 2019

Get out of the construction business -- Retire-toi du travail de construction








Get out of the construction business. Stop building bridges across the raging waters of samsaric existence, attempting to reach the 'far shore,' nirvana. Better to simply relax, at ease and carefree, in total naturalness, and just go with the primordial flow, however it occurs and happens. And remember this: whether or not you go with the flow, the flow always goes with you."

Retire-toi du travail de construction. Arrête de construire des ponts au dessus des eaux agitées de l'existence samsarique, pour essayer de parvenir à la "rive lointaine" du nirvana. Il vaut mieux simplement te détendre, au repos et sans souci, dans un état naturel total, et juste suivre le courant primordial quelle que soit la manière dont il survient et apparaît. Et rappelle-toi: que tu ailles ou pas avec le courant, le courant va toujours avec toi. 




Nyoshul Khenpo

jeudi 14 mars 2019

In the bardo -- Dans le bardo







In the bardo, if you can’t remember all the wisdom and methods you have been familiarizing yourself with during this lifetime, at least try to remember the view, the deity, and the guru. But the chances of you remembering the view and the intricate details of the deity in the midst of the uncertain turbulence of the bardo are as slim as seeing stars in daylight.
It is the guru, again, that will be the easiest reference point to remember. By remembering the guru, you can grab hold of the state of enlightenment or any one of the other stages of the bardo. Even failing all those stages, as you enter into your next life’s mother’s womb, by remembering the guru, you can reclaim the right aspiration, the right family, the right vessel for Dharma.

Dans le bardo, si tu ne peux te souvenir de toute la sagesse et des méthodes auxquelles tu t'es familiarisé durant ta vie, au moins, essaie de te souvenir de la vue, de la déité et du maître. Mais les chances de te souvenir de la vue et des détails complexes de la déité au milieu des turbulences mouvementées du bardo sont aussi minces que celles de pouvoir voir des étoiles en plein jour.
C'est encore le maître qui sera le point de référence le plus facile à se rappeler. En te souvenant du maître, tu peux te saisir de l'état d'illumination ou de n'importe laquelle des autres étapes du bardo. Même si tu échoues à toutes ces étapes, au moment d'entrer dans la matrice de la mère de ta prochaine vie, en te souvenant du maître, tu pourras te réapproprier l'aspiration juste, la famille adéquate, le véhicule adéquat pour le Dharma. 

Dzongsar Jamyang Khyentse